Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

jeudi, juillet 29, 2010

Téléfilm Canada finance six longs métrages indépendants

Téléfilm Canada accordera du soutien financier à six longs métrages indépendants de langue française. Après avoir reçu 21 projets, l'organisme fédéral en a sélectionné six dans le cadre de son Programme d'aide aux longs métrages indépendants à petit budget, mis en place depuis dix ans.

Le directeur du Financement des projets, Michel Pradier, croit qu'il est «vital» pour Téléfilm d'encourager le développement de projets comme ceux-ci. «La production de longs métrages indépendants est un pilier de l'industrie cinématographique», a-t-il affirmé par voie de communiqué.

Les six projets sélectionnés par l'organisme culturel abordent des thèmes et des formes variées. Il y a d'abord «Coteau Rouge», réalisé par Marc-André Forcier, qui raconte l'histoire de la famille Blanchard. Ce portrait de famille se veut une critique de la gentrification,, une apologie des valeurs familiales, le tout relevé d'une charge ironique contre la bourgeoisie. Il est scénarisé par Marc-André Forcier, Linda Pinet et Georgette Duchaîne.

«Diego Star», réalisé et scénarisé par Frederik Pelletier, s'attarde à un mécanicien ivoirien nommé Traoré, qui habite à Lévis le temps de réparer un cargo. Il porte un regard étonné et compatissant sur le monde qui l'entoure, jusqu'à ce qu'il soit accusé d'avoir brisé intentionnellement le «Diego Star». Ce film est une coproduction avec la France.

Le film «Jo pour Jonathan» recevra l'aide de Téléfilm Canada pour la postproduction. Coscénarisé par Maxime Giroux et Alexandre Laferrière, le long métrage est construit autour de Jonathan, dont le modèle est son grand frère. Il participe un jour à une course illégale de voitures qui tourne au drame.

Le réalisateur et scénariste Marc Laroche a vu sa production «La Terre Meuble» sélectionnée. Elle raconte l'histoire de Sophie, jeune africaine excisée, qui apprend par le biais de la caméra à accepter le secret qu'elle porte. «Y'en aura pas de facile» réalisé et écrit par Marc-André Lavoie fait partie des récipiendaires des subventions. Le film s'attarde à la vie drôle et poignante de Réjean, où le vrai se mêle du faux. Il reçoit l'appui de Téléfilm Canada pour la postproduction.

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home