Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

mardi, mai 20, 2008

Le Parti indépendantiste tente sa chance

Un nouveau venu de la politique provinciale fera ses premières armes lundi à l'occasion des élections complémentaires. Le Parti indépendantiste, qui accuse le Parti québécois d'avoir baissé les bras sur la question nationale, présente des candidats dans les trois circonscriptions disputées, avec l'espoir de recueillir autant de votes que le Parti vert ou que Québec solidaire. «Si on a le même résultat que le Parti Vert du Québec et que Québec solidaire après seulement deux mois d'existence officielle, ce serait très bien, a dit le chef du Parti indépendantiste, Éric Tremblay, un jeune avocat de la région de Montréal. Le véritable défi du Parti indépendantiste est d'augmenter sa visibilité et son taux de notoriété.»

Le Parti indépendantiste rêve déjà d'une majorité à l'Assemblée nationale qui lui permettrait de déclarer unilatéralement l'indépendance du Québec et d'adopter une constitution pour le nouveau pays. M. Tremblay ne mâche pas ses mots à l'endroit du Parti québécois. «Le PQ est devenu, au même titre que le Parti libéral et que l'ADQ, un parti fédéraliste, puisqu'il se contente des pouvoirs d'une province et qu'il veut quémander à Ottawa le rapatriement de certains pouvoirs», a-t-il déploré, ajoutant que «les indépendantistes n'ont plus de temps à perdre dans le Parti québécois». Il n'affiche ainsi aucun remords à éventuellement diviser le vote souverainiste, puisqu'il croit que le mouvement souverainiste est déjà déchiré, citant notamment le piètre score du PQ aux dernières élections générales. Il ne s'est par ailleurs pas montré tendre envers la chef Pauline Marois, qui, croit-il, a abandonné l'idée d'indépendance du Québec.

«Madame Marois ne peut pas être plus claire: elle a mis une croix définitive sur le projet de l'indépendance du Québec. D'ailleurs, c'est ce qu'elle dit dans son livre, qu'elle a sorti récemment. Son rêve, c'est de devenir la première femme première ministre du Québec, mais pour l'indépendance, il n'en est pas question.» Le Parti indépendantiste profite des élections complémentaires pour faire connaître les idées du parti en présentant dans Bourget Richard Gervais, professeur de philosophie, Colette Provost, biologiste, dans Pointe-aux-Trembles, et Jean-Roch Villemaire, étudiant au baccalauréat en sciences sociales, dans la circonscription de Hull. Éric Tremblay a confirmé qu'il se présentera aux prochaines élections générales, ajoutant qu'un comté en particulier, en région, l'intéresse beaucoup, mais sans vouloir préciser lequel.

Libellés : ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home