Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

lundi, mai 19, 2008

L’intégrité du maire Béchard remise en question

Les agissements d’Éric Béchard à titre de président de la Régie intermunicipale de gestion des déchets du Bas-Saint-François ont eu des échos au conseil municipal de Wickham. Une lettre anonyme réclamant sa démission pour abus de confiance ayant été envoyée à de nombreux citoyens de la municipalité, pas moins de 150 personnes se sont présentées à la séance du conseil de lundi dernier pour en savoir davantage sur les diverses allégations contenues dans le document.

L’octroi d’un contrat de 12 500 $ au Théâtre du Ranch Joyal, une entreprise appartenant à Réjean Béchard, le père d’Éric Béchard, de même qu’à Roland Lemire et Jacinthe Desmarais, ses deux partenaires au sein de sa propre entreprise, la Fête du village, a notamment fait l’objet de questions. Spécialisée dans le domaine récréotouristique, le Théâtre du Ranch Joyal a été retenu par une résolution du conseil de la régie le 28 mai 2007 pour réaliser un rapport de recherche et développement sur le Centre de tri de Wickham. Or, M. Béchard admet avoir lui-même recommandé l’entreprise pour faire le travail. Questionné par La Pensée sur l’expertise du Théâtre du Ranch Joyal pour produire un tel rapport, M. Béchard a indiqué que l’entreprise n’a servi que d’intermédiaire dans ce dossier.

« Le Théâtre du Ranch a agi à titre de porteur de ballon, précise-t-il. Le travail a été donné à plusieurs sous-traitants. J’ai proposé cette solution parce que personne n’était prêt à prendre en charge la production du rapport dans son entier. Et le contrat a été octroyé par une résolution unanime de la régie et le rapport produit a été accepté par Recyc-Québec, un organisme gouvernemental. » Celui qui s’est retiré lors de la période de questions du conseil municipal lundi pour laisser le soin aux conseillers de répondre aux questions le concernant, n’a toutefois pas jugé bon de se retirer du conseil de la régie lors de l’octroi du contrat au Théâtre du Ranch Joyal. « Je n’avais aucun intérêt pécuniaire dans ce dossier, indique-t-il. De toute façon, le président vote rarement, seulement en cas d’égalité dans un vote et dans ce cas, je le rappelle, la résolution a été adoptée à l’unanimité. Par contre, mon père s’est retiré de son conseil lorsqu’ils ont accepté le contrat. »


Les élus s’en remettent à la régie
Invités à plusieurs reprises par les citoyens à prendre position dans ce dossier et sur la possibilité que le maire se soit placé en situation de conflit d’intérêt, les conseillers de la municipalité de Wickham ont préféré s’en remettre à la régie. « La prochaine réunion de la régie a lieu le 26 mai à 20 h au centre communautaire de Saint-Guillaume, a mentionné Daniel Fafard, conseiller. Nous les élus, nous allons nous y rendre et nous vous invitons à y être aussi. Vos questions doivent être adressées à la régie. On nous dit qu’il y a eu une enquête, mais nous n’avons jamais eu les résultats. »

Des citoyens ont même réclamé un vote de confiance de la part du conseil envers M. Béchard, ce qui a été refusé. « Nous n’allons pas faire un coup d’éclat pour vous faire plaisir, indique Guylaine Bluteau. C’est le président de la régie qui est en cause, pas le maire de Wickham. Ce n’est donc pas aux citoyens de Wickham à payer pour une enquête, mais à ceux des 10 municipalités de la régie. » « Ne partez pas avec l’illusion que le conseil se ferme les yeux, a toutefois ajouté Carole Côté. Mais nous avons le devoir d’aller de l’avant et surtout, de cogner aux bonnes portes. » Pour sa part, Éric Béchard a invité les gens qui estiment qu’il y a eu fraude ou qu’une enquête indépendante doit être tenue à porter plainte au ministère des Affaires municipales et des Régions ou à la Sûreté du Québec.

Libellés : , ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home