Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

mardi, février 13, 2007

Amnesty dénonce le sort misérable des domestiques en Indonésie

Des millions de bonnes à tout faire, certaines âgées de seulement 12 ans et travaillant des journées interminables, parfois battues voire violées, sont exploitées en Indonésie. Amnesty International dénonce cette situation dans un rapport publié mecredi. D'un nombre estimé à 2,6 millions, les domestiques en Indonésie sont selon l'organisation de défense des droits de l'Homme des citoyennes de seconde zone.

"Souvent obligées de travailler à un âge aussi jeune que 12 ans, elles sont exploitées sur le plan économique et endurent des conditions de travail misérables, ainsi qu'une discrimination sexuelle. De nombreuses d'entre elles sont victimes de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Certaines sont même tuées", a dénoncé dans un rapport Amnesty.

Amnesty cite dans son étude des cas de femmes de ménage injuriées, violées ou battues par leur employeur, parfois jusqu'à ce que mort s'en suive. Selon Amnesty ces domestiques ont souvent honte de ce qu'elles subissent et elles n'osent pas se confier, tandis que les autorités se montrent indifférentes à leur sort.

"A contrario, la situation critique de domestiques indonésiennes ailleurs en Asie du Sud-Est ou au Moyen-Orient, fait souvent les gros titres en Indonésie", constate Amnesty. En juin 2005, l'organisation Human Rights Watch (HRW) avait déjà dénoncé le sort de centaines de milliers de mineures exploitées comme domestiques en Indonésie.

Interrogé sur cette situation, le ministre de la protection sociale d'alors avait affirmé que les domestiques disposaient d'un moyen simple quand elles s'estimaient maltraitées: fuir la maison.

Libellés :

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home