Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

samedi, octobre 15, 2011

Tony Tomassi: un parcours cahoteux

Campagne électorale 2008. Un changement force l'annulation d'un ralliement partisan qui devait accueillir Jean Charest. À quelques heures d'avis, l'événement est réorienté vers la circonscription de LaFontaine, fief du député Tomassi. Quand la caravane libérale s'est arrêtée, une salle pleine de familles italiennes enthousiastes attendait le chef. La journée est sauvée.

L'anecdote est révélatrice des aptitudes mobilisatrices de Tony Tomassi dans son giron. «Tony, c'était un des nôtres», confie un député libéral. «Le gars qui ne posait pas de problème au caucus. Il était à son affaire. Il s'occupait de son comté, de ses militants, de ses dossiers. Un député sans histoire. Quand il y avait des activités partisanes, il était présent. [...] C'est un gars qui était apprécié. Même par les députés de l'opposition.» Mercredi, le père de Tony Tomassi, Donato, a défendu son fils face aux journalistes qui le cherchaient à sa résidence. Il était aussi à l'activité libérale de LaFontaine, en 2008. M. Tomassi père manquait alors de mots pour dénoncer les péquistes. Donato Tomassi est depuis belle lurette un important collecteur de fonds pour le Parti libéral du Québec (PLQ). Lorsqu'il a pris les rênes de LaFontaine, en 2003, Tony Tomassi n'a pas fait que des heureux. Le député libéral en place, Jean-Claude Gobé, élu de 1985 à 2003 et aujourd'hui à l'Action démocratique du Québec, soutient que des dirigeants libéraux l'ont contraint à démissionner.

«Je sentais une pression», a déclaré M. Gobé, selon l'hebdo Rivière-des-Prairies. «Le père du jeune homme [Donato Tomassi] cherchait un comté pour son fils. [...] C'était très difficile. Ça m'a pris un certain nombre d'années à ressortir de ça et à me regarder dans la glace.»

Expérience : Né en janvier 1971, Tony Tomassi est marié et père de cinq enfants. Dès ses 18 ans, il s'implique avec les jeunes libéraux. Il ne termine pas ses études universitaires en science politique. Sa première expérience en politique active est une candidature conservatrice fédérale en 1993 dans Saint-Léonard-Saint-Michel. Il a 22 ans. M. Tomassi est lessivé avec seulement 8,5 % des voix par le libéral Alfonso Gagliano. Avant d'être élu sous la bannière libérale aux côtés de Jean Charest en 2003, Tony Tomassi a assuré pendant six ans la direction générale de l'entreprise en construction de son père, GENCO.

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home