Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

mercredi, mai 30, 2007

Scott McKay clame le calme

Scott McKay, chef du Parti vert du Québec, appelle les chefs de partis siégant à l’Assemblée nationale à prendre leur responsabilité et à désarmorcer sans tarder le conflit qui entoure le dépôt du prochain budget québécois. « Au nom des quelque 153 000 électeurs qui ont fait confiance aux Verts, il est de notre devoir d’en appeler aux divers chefs de partis et de les exhorter à jouer leur rôle. »

« Malgré l’ampleur démesurée des baisses d’impôt proposées dans le budget dans un contexte où la province se retrouvera avec un déficit important en 2009, il apparaît préférable pour la province d’éviter de se diriger tout droit vers de nouvelles élections. La cupidité des chefs de partis, dont chacun se voit diriger le prochain gouvernement, constitue une réelle menace à notre précaire équilibre politique. Il est grand temps que ces politiciens cessent d’accuser l’adversaire de mener la province vers des élections et agissent dans l’intérêt des Québécoises et des Québécois », s’est exclamé Scott McKay.

Par ailleurs, le Parti vert du Québec considère que le budget proposé par le parti au pouvoir ne permettra aucunement d'amorcer le virage nécessaire pour modifier significativement le cap de notre économie et de notre société vers un développement durable. Sur ce point, les élus semblent malheureusement tous du même avis. Or, il importe de se souvenir qu’une portion importante de Québécoises et de Québécois n’ont pas voté en faveur des partis élus à l’Assemblée nationale. Ces gens s’attendent à un budget responsable et porteur d’avenir pour la nation québécoise.

Libellés : ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home