Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

vendredi, mai 25, 2007

Les bébés de quatre mois distinguent le français et l'anglais

Ils ne comprennent pas nécessairement ce qu'on leur dit, mais, selon une nouvelle étude, les bébés de quatre mois peuvent distinguer dans quelle langue on leur parle. Des chercheurs des universités McGill et de la Colombie-Britannique (UBC) ont découvert que les bébés de quatre mois peuvent faire la différence entre le français et l'anglais, même s'ils ne comprennent pas encore ce qu'on leur dit. "Ca montre à quel point les bébés sont sensibles à toute sorte d'informations dans leur monde", a expliqué Janet Worker, professeure à UBC et une des principales auteures de l'étude publiée ce vendredi dans le journal Science. Le but original de la recherche était de déterminer si les bébés de quatre à huit mois pouvaient distinguer visuellement les différences entre leur langue maternelle et une autre.

Les chercheurs ont présenté à 100 bébés des extraits vidéo de personnes parlant anglais ou français, puis des vidéos où les gens parlaient l'autre langue. Ils ont noté que les enfants semblaient remarquer le changement. Toutefois, si tous les bébés de quatre mois étaient capables de reconnaître ainsi leur langue maternelle d'une autre langue, les chercheurs ont remarqué qu'à huit mois, seuls les bébés vivant dans un environnement bilingue en étaient capables. "Une des choses très intéressantes dans ces découvertes est de voir à quel point les jeunes bébés viennent au monde prêts à distinguer entre différentes sortes de langage en se basant simplement sur des informations visuelles", a noté Athena Vouloumanos, professeure adjointe à l'Université McGill, qui a participé à la recherche.

Mme Werker a indiqué que cette étude offrait de nouvelles façons d'aborder l'étude du développement des jeunes enfants. "Nous pensons toujours que les bébés naissent presque sans défenses, a-t-elle dit, mais ceci montre que (...) les bébés ont en fait des sens très complexes à la naissance." Selon Mme Werker, ces résultats montrent aussi que les bébés perdent ces habiletés quand elles ne sont pas nécessaires. "Ceci suggère qu'un des résultats du développement de la perception est que les bébés ne conservent que les informations dont ils ont besoin dans leur monde." Mme Vouloumanos a reconnu que cette étude apporte autant de question qu'elle en explique, surtout au niveau des raisons pour lesquelles les bébés peuvent distinguer deux langues sans les entendre. "Une des possibilités se retrouve dans le rythme de la langue, a-t-elle estimé. Le français et l'anglais sont dans une classe rythmique différente." L'étude qui a été menée à l'université de la Colombie-Britannique dans le cadre de la thèse de doctorat d'une étudiante, Whitney Weikum, a été réalisée avec l'aide de chercheurs de l'université Oxford, au Royaume-Uni, et de l'université de Barcelone.

Libellés : ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home