Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

samedi, décembre 02, 2006

Homme VS Machine

Encore une partie nulle dans le match homme-machine aux échecs. Grâce à une défense acharnée, le champion du monde russe Vladimir Kramnik a réussi vendredi à imposer le partage des points à l'ordinateur Deep Fritz, qui jouait pourtant avec les blancs dans la quatrième partie de leur duel.

Dans ce combat homme-machine qui se joue en six parties jusqu'au 5 décembre à Bonn (Allemagne), le programme informatique Deep Fritz mène désormais 2,5 points à 1,5 point face à Kramnik (le champion du monde a perdu la deuxième partie, et les trois autres parties se sont soldées par des nuls).

Vendredi, l'ordinateur a choisi une ouverture classique du pion-roi, à laquelle le Russe a répondu par un mouvement symétrique de son pion-roi, un système solide connu sous le nom de défense Petroff.

Selon le grand maître international (GMI) américain Yasser Seirawan, Kramnik aurait pu avoir la nullité en poche dès le 13e coup, après l'échange de dames, mais il a procédé à ce gambit d'une manière telle qu'il a permis à Deep Fritz un meilleur développement de ses pièces.

Même si Deep Fritz avait un avantage à ce moment, la partie s'orientait vers une position serrée que les ordinateurs n'affectionnent guère. A la fin de la partie, Kramnik a d'ailleurs reconnu que "l'ordinateur a probablement manqué la victoire à un certain moment".

De fait, une série de coup imprécis du programme informatique permettait à Kramnik de dégager ses pièces de l'étau, de les remettre en jeu, de réussir à faire l'échange des deux paires de tours et d'obtenir finalement le nul au 54e coup.

Interrogé sur ses plans pour les deux dernières parties de ce match homme contre machine, Kramnik a répondu: "gagner au moins une partie, je ne sais pas comment".

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home