Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

vendredi, janvier 30, 2009

Les cellules solaires de Piccard tiennent bien l'altitude

Solar Impulse sortira du hangar au printemps. En attendant, les partenaires de Bertrand Piccard ont présenté dans la neige les cellules qui feront voler son avion. Testées au Jungfraujoch, elles ont supporté l'altitude, le froid et les tempêtes.Véritable nid d'aigle perché sur la roche et la glace entre les sommets du Mönch et de la Jungfrau, le complexe du Jungfraujoch n'est pas seulement un haut lieu du tourisme alpin.

En plus des terrasses et des restaurants panoramiques, de la gare la plus haute d'Europe et des excursions sur les neiges éternelles, le complexe offre un refuge à toute une population de scientifiques. Ici, on observe bien sûr les étoiles, la neige, les glaciers ou le permafrost, mais aussi l'atmosphère, la pollution, le climat ou les rayons cosmiques.Le Jungfraujoch abrite également la plus haute centrale solaire du monde, installée il y a un peu plus d'un an par la filiale des Forces motrices bernoises (FMB) dévolue aux énergies renouvelables.Sachant que l'observatoire du Sphinx, point culminant du site, est à 3580 mètres d'altitude, que Solar Impulse volera lui aussi assez haut (8500 m la journée, 1000 à 1500 la nuit) et que les FMB sont partenaires du projet de Bertrand Piccard, le test des cellules solaires dans ce lieu si proche des nuages devenait presque une évidence.

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home