Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

jeudi, août 09, 2007

Le chef du Parti vert discute réforme électorale avec l’ADQ

Trois-Rivières, le 9 août 2007 – Le chef du Parti vert du Québec, monsieur Scott McKay, s’est entretenu aujourd’hui avec le leader parlementaire de l’ADQ et porte-parole de l'opposition officielle en matière de réforme électorale, monsieur Sébastien Proulx. La rencontre a permis de faire le point sur la vision des deux partis quant à l’avenir de la démocratie québécoise.

Le chef des Verts a profité de l’occasion pour réitérer la position de son parti relativement à la réforme des institutions démocratiques du Québec. « Ma rencontre avec Sébastien Proulx s’est avérée intéressante. Ce dernier m’a indiqué que sa formation politique place la réforme du mode de scrutin parmi ses priorités. Je suis confiant que l’ADQ continuera ses démarches visant la juste représentation des Québécoises et des Québécois à l’Assemblée nationale », s’est exprimé Scott McKay. « Le Parti vert du Québec souhaite ardemment que tous les partis politiques endossent ses préoccupations démocratiques », ajoute-t-il.

Rappelons que le Parti vert du Québec milite en faveur d’une réforme du mode de scrutin dans les meilleurs délais, afin de servir l’intérêt des électrices et des électeurs du Québec.

Le PVQ suggère trois changements impératifs, soit :
- L’abandon du mode de scrutin actuel pour un mode de scrutin qui assurera une juste représentation des idées politiques des Québécoises et des Québécois, et ce, avant la tenue des prochaines élections (dans la mesure du possible);
- Le tenue des élections provinciales à date fixe;
- La mise en place de mesures favorisant un meilleur accès des femmes à la sphère politique.

« Ces changements que nous proposons, sans oublier le maintien de la représentation des régions dans la carte électorale, constituent la base même de la démocratie, c’est-à-dire de faire en sorte que le vote de chaque citoyen compte. Dans cette optique, nous sommes ravis de constater que certains partis politiques, comme l’ADQ, sont prêts à se rallier afin de donner au peuple québécois l’accès à un instrument démocratique juste et efficace. » Soulignons qu’un avant-projet de loi portant sur la réforme du mode de scrutin a été déposé en 2004 à l’Assemblée nationale. Le dossier se trouve encore entre les mains du Directeur général des élections du Québec qui devait se prononcer sur les nombreux changements proposés à l’avant projet de loi en juin dernier. L’échéance a été reportée à décembre 2007.

Libellés : , ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home