Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

mercredi, août 08, 2007

La police retrouve trois Picasso

Trois oeuvres de Pablo Picasso, deux tableaux majeurs et un dessin, volées en février à Paris au domicile d'une petite-fille du peintre espagnol, ont été retrouvées hier dans la capitale par la police, qui a interpellé trois hommes, selon des sources policières.Les oeuvres, d'une valeur de plus de 50 millions d'euros, «sont apparemment en bon état», s'est félicité l'avocat de la petite-fille du peintre, Olivier Baratelli. Le vol des deux tableaux et d'un dessin avait eu lieu dans le vaste hôtel particulier parisien de Diana Widmaier-Picasso, la petite-fille du peintre, dans la nuit du 26 au 27 février. Le ou les voleurs étaient repartis avec deux huiles sur toile, Maya à la poupée et au cheval de bois, datée du 22 janvier 1938, et Portrait de Jacqueline, seconde épouse de Picasso, du 11 février 1961, ainsi qu'un dessin, Marie-Thérèse à 21 ans.

Ce sont les policiers de la Brigade de répression du banditisme et de l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC), chargés de l'enquête, qui ont retrouvé les oeuvres hier après-midi. Ils ont interpellé hier le suspect principal et deux complices, tous trois en possession des oeuvres d'art, dans le quartier chic du XVIe arrondissement de Paris, selon des sources policières. Les trois hommes ont été placés en garde à vue. Les oeuvres volées étaient réputées invendables sur le marché de l'art en raison de leur notoriété. Ce vol avait eu un grand retentissement en France et à l'étranger, et les photos de ces tableaux avaient fait le tour du monde. À sa mort, en 1973, Picasso avait laissé un fabuleux héritage de 10 000 peintures, dessins, gravures, sculptures, céramiques et tapisseries, évalué à 1,25 milliard de francs (190 millions d'euros). Pablo Picasso est devenu le peintre le plus cher au monde, si on s'en tient aux prix rendus publics. Les enchères chez Sotheby's ont atteint les records de 104,1 millions de dollars en 2004 pour Garçon à la pipe et 95,2 millions de dollars en mai 2006 pour Dora Maar au chat.

Très prisé des collectionneurs, Picasso l'est aussi des voleurs. Le vol commis à Paris en février rappelle celui effectué au détriment d'une autre petite-fille de Picasso, Marina, qui s'était fait dérober sept toiles de son grand-père, en novembre 1989, dans sa villa de Cannes. Les tableaux, emportés par deux gardiens, avaient été retrouvés quelques jours plus tard. En 1976, lors d'un des vols les plus importants jamais survenus en France, pas moins de 118 oeuvres du maître espagnol avaient été dérobées dans un musée à Avignon avant d'être retrouvées. Un autre vol spectaculaire de tableaux vient tout juste de se produire en France. Dimanche, des hommes masqués et armés ont braqué le personnel du Musée des beaux-arts de Nice pour s'emparer de quatre tableaux d'une «valeur inestimable», deux Bruegel ainsi qu'un Sisley et un Monet, déjà volés il y a moins de dix ans.Ces tableaux n'ont pas été retrouvés.

Libellés :

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home