Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

dimanche, août 23, 2009

Huit tués, dont deux enfants, au premier jour du ramadan

Bagdad - Huit personnes ont été tuées samedi en Irak, au premier jour du ramadan. Des attaques ont été menées à Bagdad, dans une localité au nord-est de la capitale et à Mossoul. Deux enfants figurent parmi les victimes.A Adhamiyah, un quartier sunnite du nord-ouest de Bagdad, deux soldats ont été tués par balles à un poste de contrôle et un troisième a été blessé. Les assaillants, qui ont tiré avec des armes munies de silencieux, ont pu s'enfuir à bord d'une voiture, selon une source au sein du ministère de l'Intérieur.

En outre, dans le centre de Baqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad, un soldat a été tué et deux autres blessés par une bombe qui a explosé au passage de leur convoi, selon la police.Par ailleurs, selon la police, à Mossoul, à 370 km au nord de Bagdad, un moukhtar (chef administratif de quartier) a été tué ainsi que deux enfants d'une dizaine d'années qui jouaient près de son bureau. Depuis six mois, plusieurs moukhtars ont été la cible des insurgés qui les soupçonnent d'informer la police sur les gens du quartier.

Dans le centre de Mossoul, deux personnes, dont un marchand d'alcool, ont également été tuées par balles par des tireurs qui ont pris la fuite, a indiqué la police.EnsembleChiites et sunnites irakiens ont entamé ensemble samedi le ramadan, pour la première fois depuis la chute de l'ancien dictateur Saddam Hussein en 2003.Après l'invasion conduite par les Etats-Unis et l'arrivée au pouvoir des chiites après 80 ans de domination sunnite, les premiers s'étaient fait un point d'honneur à commencer le jeûne un jour plus tôt ou plus tard que les sunnites.

Mais, vendredi soir, une source du bureau du Grand Ayatollah Ali Sistani, chef spirituel de la communauté chiite irakienne, a annoncé que samedi serait aussi le premier jour du jeûne pour les chiites.Des dissensions demeurent toutefois entre communautés musulmanes. Ces derniers jours, les partis chiites au pouvoir et l'insurrection sunnite se sont rejeté la responsabilité du double attentat qui a fait 95 morts mercredi à Bagdad.

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home