Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

samedi, novembre 08, 2008

Violente émeute anti-policière dans le sud de la Chine

Shenzhen - La situation est redevenue calme à Shenzhen, dans le sud de la Chine, après l'attaque d'un bâtiment de la police par des centaines de personnes. Les heurts ont éclaté après la mort d'un motocycliste qui avait tenté d'éviter un barrage policier. Après les violences qui ont duré plusieurs heures dans la nuit, sans toutefois faire de blessés selon la police, les habitants sont revenus à leurs tâches habituelles et les commerces ont ouvert, a constaté l'AFP.

Les violences ont été déclenchées par la mort vendredi d'un homme de 31 ans, Li Guochao. Circulant sur une moto sans plaque, il avait été grièvement blessé après avoir tenté de franchir un contrôle à Bao'An, le plus peuplé des six districts de Shenzhen, la métropole du sud située près de Hong Kong, selon un communiqué de la police. Le contrôle était destiné à lutter contre un phénomène largement répandu en Chine, celui des taxis ou des véhicules de transport qui circulent sans autorisation. Après que l'une des agents participant au contrôle eut jeté sur lui son talkie-walkie, le motocycliste a perdu le contrôle de son véhicule et est allé heurter un pylône. Il est décédé ensuite à l'hôpital. La personne ayant lancé sa radio a été placé en détention, a assuré la police. Cette dernière précise que quelque 400 personnes étaient rassemblées à l'intérieur du bâtiment et plus de 2000 regardaient à l'extérieur. "Ensuite, une minorité a jeté des pierres et brûlé une voiture de la police", affirme le texte. Le pays connaît toujours plus de manifestations et "agitations de masse", en raison des abus de pouvoir, des faits de corruption ou des saisies de terres. Le directeur national de la police a récemment exhorté ses officiers à ne pas alimenter les rancoeurs dans un contexte social déjà instable.

Libellés :

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home