Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

dimanche, août 31, 2008

Berlin et Moscou veulent calmer le jeu

A deux jours d'un sommet européen, Moscou et Berlin se sont mis d'accord pour calmer le jeu sur la crise russo-géorgienne. Tbilissi pour sa part réclame des sanctions contre les dirigeants russes, alors que des soldats russes continuent d'occuper des positions en Géorgie. Cette annonce est intervenue à la suite d'une conversation téléphonique entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier. Berlin tente de jouer un rôle de stabilisation dans le conflit, sur fond de divisions au niveau européen. De leur côté, des observateurs de l'OSCE ont gravement mis en cause la Géorgie dans le déclenchement de la crise dans le Caucase, rapporte l'hebdomadaire allemand "Der Spiegel" à paraître lundi. Le journal cite des "rapports" parvenus de "manière informelle" au gouvernement allemand.

La Géorgie a intensément préparé l'action militaire contre l'Ossétie du Sud et a lancé son offensive avant que les chars russes soient entrés dans le tunnel de Roki reliant la Russie et la Géorgie, d'après "Der Spiegel" qui cite des rapports d'observateurs militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en mission dans le Caucase. Ces documents évoquent même la possibilité que des crimes de guerre aient été commis par la Géorgie qui aurait attaqué des civils d'Ossétie du Sud alors qu'ils dormaient, selon la même source. Le conseil permanent de l'OSCE avait décidé mardi l'envoi immédiat de 20 observateurs militaires en Géorgie après un accord de Moscou et de Tbilissi. Ils devraient tous être dans la république caucasienne "d'ici lundi", selon le président Alexander Stubb. L'organisation pourrait déployer jusqu'à 100 observateurs militaires non armés supplémentaires.

Libellés : , ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home