Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

dimanche, août 31, 2008

600 cas suspects de patients traités au botox dans l'UE

L'Agence européenne du médicament (Emea) a recensé plus de 600 cas où des personnes ayant reçu des injections de toxine botulique (Botox) ont subi de sérieux effets négatifs. Dans 28 cas, les patients sont morts, affirme l'hebdomadaire allemand "Focus". Ces cas ont été recensés jusqu'à août 2007, écrit le magazine dans son numéro daté de lundi. En Allemagne, il s'agirait de 210 cas depuis 1994 dont cinq mortels. En juillet 2007, l'Union européenne avait écrit aux professionels de santé pour les alerter des risques liés à cette toxine. Elle avait renforcé les précautions d'emploi et complété la liste des effets indésirables. En février 2008, la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité américaine de surveillance du médicament, a pour sa part averti que l'usage du Botox pouvait avoir des effets dangereux, voire mortels, en cas de surdosage. La FDA a évoqué notamment des difficultés respiratoires dans des cas d'usage thérapeutique et souligné que "les cas les plus sérieux ont provoqué l'hospitalisation et la mort". Peu avant cet avertissement de la FDA, une association consumériste américaine, Public Citizen, avait remis en cause l'innocuité du Botox. Selon elle, son usage était à l'origine de 87 hospitalisations aux Etats-Unis entre le 1er novembre 1997 et le 31 décembre 2006, et de seize décès. La toxine botulique est à l'origine un poison violent, 40 millions de fois plus foudroyant que le cyanure. La Suisse a autorisé en 2002 l'injection de botox pour les traitements anti-rides.

Libellés :

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home