Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

mercredi, septembre 20, 2006

Putsch en Thaïlande

Le premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a convenu de quitter les États-Unis mardi soir, à la suite du coup d'État dans son pays, a indiqué un haut responsable thaïlandais anonyme. De son côté, Kofi Annan a critiqué fortement le putsch militaire.

Le haut responsable en déplacement à New York avec M. Thaksin n'avait pas précisé quelle serait sa destination et ajouté qu'il n'était "pas sûr" que le premier ministre regagne la Thaïlande. Le premier ministre thaïlandais, qui a annulé le discours qu'il devait prononcer mardi à l'Assemblée générale de l'ONU, dispose encore d'un avion officiel, a indiqué ce responsable.

M. Thaksin devait à l'origine s'adresser à la tribune de l'Assemblée générale mercredi mais après l'annonce du coup d'État, l'entourage du premier ministre avait fait avancer l'horaire de mercredi à mardi, avant d'annuler le discours. Le premier ministre a suivi les événements se déroulant dans son pays dans un luxueux hôtel de New York.

L'armée thaïlandaise avait annoncé mardi soir avoir renversé le premier ministre Thaksin Shinawatra et s'être emparé du pouvoir. La radio et la télévision d'État sont tombées entre les mains des auteurs du putsch en question. La Constitution thaïlandaise de 1997 a été suspendue, ainsi que le Parlement, le gouvernement et la Cour constitutionnelle, ont annoncé les putschistes.

Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan a critiqué mardi le coup d'État militaire. Il a appelé au calme dans ce pays. "Je n'ai pas tous les détails, mais ce n'est pas une pratique à encourager", a déclaré M. Annan à la chaîne de télévision CNN, en marge des travaux de l'Assemblée. De leur côté, les capitales occidentales, les premières à réagir, ont manifesté leur "inquiétude" après le coup d'État militaire.

Libellés : ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home