Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

vendredi, juin 06, 2008

Manifestation contre la flambée du prix des carburants

Pour la deuxième journée consécutive, des manifestations de protestations contre la hausse du prix des carburants ont eu lieu vendredi dans plusieurs villes indiennes. Une vingtaine de militants du parti d'opposition de droite Shiv Sena ont été interpellés après avoir perturbé le trafic des trains dans la banlieue de Mumbai, ex-Bombay, la capitale économique du pays, selon Ashok Singh, un porte-parole des services ferroviaires. Dans la capitale New Delhi, la police a utilisé des canons à eau pour disperser une manifestation de protestation organisée par le BJP (Bharatiya Janata Party), parti d'opposition.

L'Etat le plus touché était celui du Bengale occidental, dans l'est de l'Inde, où des écoles et commerces étaient fermés, et plusieurs trains retardés ou annulés pour la seconde journée consécutive, selon Raj Kanojia, un responsable de la police. Le Trinamool Congress, parti d'opposition, a appelé à une grève de 12 heures à Calcutta, la capitale de l'Etat. Ses partisans brandissaient des affiches réclamant la démission du gouvernement du Premier ministre Manmohan Singh pour avoir augmenté les prix. La veille, le Bengale occidental avait été quasiment paralysé par une grève d'une journée à l'appel des partis communistes au pouvoir. Dans le sud du pays, plusieurs parties de l'Etat de l'Andhra Pradesh étaient également paralysées par des manifestations de protestation et des commerces et entreprises restaient fermées vendredi dans plusieurs quartiers de la capitale Hyderabad. Les autorités fédérales et régionales s'efforçaient de contenir les manifestations, alors que le ministre indien du pétrole a annulé un déplacement au Japon pour la réunion du G-8, selon l'agence indienne PTI.

Le gouvernement indien a relevé mercredi les prix de l'essence de cinq roupies (8 centimes d'euros) le litre, et ceux du gazole de trois roupies (5 centimes d'euros) le litre, face à la flambée des prix sur les marchés internationaux. Les prix du gaz de cuisine ont augmenté d'environ 50 roupies (79 centimes d'euros) par bonbonne de 14kg. Les prix des carburants varient entre les Etats indiens, qui peuvent également imposer leurs propres taxes. Plusieurs d'entre eux ont abaissé les taxes locales pour compenser la hausse. Environ 300 millions de personnes, parmi les 1,1 milliard d'habitants de l'Inde, vivent avec moins d'un dollar par jour et des millions d'autres avec le salaire minimum de 66 roupies environ par jour (1,02 euros) et ne peuvent s'offrir de gaz de cuisine. Mais la hausse des prix du pétrole et du gaz a un impact fort sur le budget des familles moyennes, dont les revenus combinés peuvent atteindre entre 5 et 10.000 roupies (entre 76 et 152 euros).

Libellés : ,

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home