Avis publique Parlons Sports avec Kevin Bissonnette L'Astro-Blog La Météo

samedi, juin 30, 2007

Feu vert aux bolides de Formule 1

Cette décision a été prise malgré l'opposition de la gauche et contre l'avis du gouvernement. Mais dans les faits, il y a peu de chances que les moteurs vrombissent à nouveau en Suisse. Par 97 voix contre 77, la Chambre basse a soutenu le projet consécutif à une initiative parlementaire qui exige la levée de l'interdiction promulguée en 1955. En fait, il n'a pas été beaucoup question de Formule 1 lors du débat passablement animé. Seul le cœur du démocrate du centre (UDC / droite dure) Ulrich Giezendanner, à la base de l'initiative parlementaire, a véritablement vibré à l'idée d'un prochain Grand Prix en Suisse. Mais certains partisans de la levée de l'interdiction, à l'instar du démocrate-chrétien (PDC / centre droit) Norbert Hochreutener, se sont même défendus d'être des fans de courses automobiles.

Sports motorisés
Autoriser à nouveau des courses de sports motorisés ne veut pas dire que la Suisse aura son GP de F1, ont martelé les rapporteurs de la commission. Il s'agit de lever une interdiction fondée sur un événement tragique et sur des considérations de sécurité qui ne sont plus d'actualité, a expliqué le radical (PRD / droite) Jean-René Germanier. Le but est avant tout de permettre à des investisseurs privés de construire un circuit destiné aux sports motorisés en général, selon lui. On pourra y organiser des courses de voitures ou de motos, mais aussi y exercer sa conduite, a expliqué le radical Philipp Müller. L'infrastructure pourra aussi être utilisée par les fabricants suisses qui livrent actuellement des pièces pour les véhicules afin de tester leurs composants, a-t-il plaidé.

Libellés :

0 Comments:

Publier un commentaire

-

Créer un lien

<< Home